La Pleurésie

La Pleurésie

 

C'est quoi?

La pleurésie est l’enflure de la plèvre des poumons. La plèvre est composée de deux couches de tissus (membranes) qui enveloppent chacun de vos poumons et qui couvrent les parois de votre cage thoracique. La plèvre comprend deux couches sur chaque poumon.

La plèvre est une membrane protectrice bien ajustée autour de vos poumons. En général, il n’y a pas vraiment d’espace entre la couche interne et la couche externe, et les couches se joignent à leurs extrémités. Une mince couche de liquide entre ces deux couches sert de lubrifiant. Cela vous aide à respirer sans difficulté. Si la quantité de ce liquide augmente, il peut entraîner la formation d’une cavité pleurale.

 

Quelles en sont les causes

Une pleurésie peut être : à épanchement (trop de liquide dans la cavité pleurale) ou sèche. Il existe 2 types de pleurésie :

     ·   Pleurésie primitive : une enflure des tissus pleuraux qui peut être causée par des microbes, une blessure ou une tumeur.

·   Pleurésie secondaire : causée par une autre affection à la poitrine, comme une pneumonie, la tuberculose ou un abcès du poumon.

Les symptômes des 2 types de pleurésie peuvent être exactement les mêmes.

·   Douleur fulgurante chaque fois que vous respirez, comme si vous receviez un coup de couteau dans la poitrine.

·   Douleur très aiguë quand vous toussez, éternuez ou prenez une grande respiration.

·   Douleur présente le jour comme la nuit.

·   Vous essayez de ne pas respirer profondément et avez du mal à respirer.

·   Toux sèche.

·   Faiblesse.

·   Mal de tête.

·   Perte d’appétit.

·   Frissons, fièvre.

·   Pouls rapide.

 

Quels sont les problèmes pouvant être causés par une pleurésie?

Pleurésie sèche : Des adhérences (des morceaux de tissus laissés derrière) peuvent se coller à vos poumons et à votre cage thoracique. Parfois, il y en a tellement que vos poumons ne peuvent plus bouger comme ils le devraient. En général, les adhérences décollent et la douleur disparaît.

Pleurésie à épanchement : Le liquide s’accumule dans votre cavité pleurale. Il y a parfois tellement de liquide que les poumons ne peuvent plus bouger comme ils le devraient et que vous avez de la difficulté à respirer. Une plus grande quantité de liquide peut aussi causer la séparation des couches, ce qui limite les mouvements de votre cage thoracique et de la couche externe. Cela peut, en fait, rendre la douleur moins grande.

·   S’il y a une grande quantité de liquide, votre cœur et vos poumons peuvent être poussés. Une fois le liquide absorbé, il se peut que la plèvre ne reprenne pas sa taille originale, ce qui peut nuire au fonctionnement de vos poumons.

·   Le liquide clair ne pose pas beaucoup de problèmes et on peut assez facilement l’absorber. Le liquide peut cependant s’infecter et devenir du pus, causant ainsi une pleurésie purulente ou empyème, ce qui est très grave. Le pus passe parfois à travers votre cage thoracique et se loge dans les espaces vides. Le pus peut être recraché, mais on doit généralement l’aspirer.

 

  A terme, sans soins appropriés, le risque encouru est la mort (fréquente en 1918).

 

Accueil