Quelques chiffres fournis par la Comptabilité du Groupe Musical.

Le total des dépenses à ce jour s'élève à 512M35pfg.

Elles ont été couvertes comme nos lecteurs le savent déjà, par les dons volontaires des habitants du camp I et par les profits d'une loterie qui sera tirée à l'issue des grandes fêtes devant célébrer le 14 Juillet.

Les auditeurs ont versé (dons et billets) la somme de 195 M 50 pfg. De l'extérieur nous avons reçu 24M50. Les sacrifices faits par les exécutants se sont élevés à 294M 35pfg. Ils se sont fait un devoir de les supporter dan l'intérêt du groupe. En raison même de l'étendue de ces sacrifices, il sera bon d'accorder à nos artistes la plus grande liberté d'action.

E. L. C.

 

Nous avons le plaisir d'annoncer qu'un grand concert populaire sera donné le mercredi 14 juillet à 19 heures 30 dans la salle des fêtes du journal "Le Tuyau" Baraque VI B . Au programme

Rentrons Mimi, Polka-Marche. P. Berniaux

Rêve d'or, Grande Valse F. Vonalti

La Veuve Joyeuse E. Lelar

Le rêve passe X…

(Chanté par Mr Romefort)

Elles s'en vont à l'amour, Marche, C. d'Angelo

Les saltimbanques, Valse, Ganne

Chant du Départ Méhut

(chanté par Mr Romefort)

 

Dernière Heure

 

Le concert populaire primitivement fixé au 14 juillet est reporté au Dimanche 18 Juillet 7h1/2.

 

La semaine musicale

 

Je veux donner dès aujourd'hui mes premières impressions sur le "Groupe Musical". C'est assez difficile de les formuler nettement car nous n'avons encore eu jusqu'à présent aucun concert à proprement parler. Nous avons pu tout au plus assister à quelques auditions ou plutôt à des répétitions publiques qui nous ont montré quels étaient, malgré les moyens encore très restreints dont ils disposent, le bonne volonté et le labeur de nos musiciens.

L'orchestre n'est même pas encore complet. Nous ne devons hélas pas espérer avoir pour le moment de violoncelle – faute d'instrumentaliste – et nous n'avons pas encore le trombone qui pourrait souvent le remplacer faute d'instrument. Beaucoup de secondes parties manquent encore. En outre aucun répertoire intéressant n'a encore été constitué, je ne puis faire au "Groupe Musical" l'injure de le juger sur des "Marches Florentines" et autre "Pandorinettes". Je dois toutefois reconnaître que ces morceaux et surtout la Marche des Cadets de Souza (c'est d'ailleurs un des chefs d'œuvre de son genre) ont été exécutés avec entrain.

Comme morceaux plus sérieux, l'orchestre a travaillé une fantaisie sur Frechütz qui avait été adapté pour Trio; c'est je crois Mr Kircher qui se charge de ce genre de travail dont il s'acquitte fort bien. D'après certaines répétitions on pouvait attendre une exécution charmante. Quel dommage qu'à l'audition publique le premier violon ait été privé par le "Trac" d'une partie de ses moyens.

Cette même adaptation en Trio n'a guère donne de résultat pour la Fille du Régiment qui réclame des sonorités plus fournies. Une orchestration à peine plus importante n'a pas permis non plus une exécution pleinement satisfaisante de la Romance de l'Etoile. Au moins nous avons pu apprécier le talent sûr de M. Beuzelin qui s'est fort heureusement tiré d'une tâche délicate. Plus récemment nous avons entendu la Marche du Couronnement du Prophète rendu avec tout l'éclat que l'on pouvait espérer d'un Orchestre aussi restreint. Nul doute que lorsque les cuivres seront au complet, nous n'en ayons une exécution excellente.

Si ces premières auditions ne pouvaient prétendre à la perfection elles nous permettent du moins d'espérer pour de fort bonnes séances musicales lorsque les conditions matérielles seront plus favorables l'orchestre plus complet, un plus grand nombre de partitions intéressantes arrivé. Les instrumentistes sont pour la plupart de bons musiciens et d'acharnés travailleurs.

Le geste un peu hésitant au début ( Mr Chatenet n'avait jamais conduit avant d'être à Quedlinburg) s'assure peu à peu, il est élégant et prend de l'ampleur. Peut-être la main gauche est-elle encore un peu hésitante, elle aurait besoin de plus de fermeté pour retenir parfois les musiciens qui ont tendance à trop jouer uniquement en forte. Au reste le goût très sur et la grande autorité de Monsieur Chatenet sont le meilleur garant que l'on fera d'ici peu de la fort bonne musique à Quedlinburg

D.Durand

 

Accueil